Faire le tour du monde avec nos enfants, un rêve ?
Faire le tour du monde avec nos enfants, un rêve ?
07/08/2017

Nous venions également de toucher un petit héritage. Les enfants n’étaient pas encore au collège, ce qui facilitait considérablement les choses. Toutes les conditions étaient réunies et nous étions conscients que cela n’arriverait peut-être jamais plus. Néanmoins, nous étions parents et responsables. La décision a été très difficile à prendre.

Nous avons tout envisagé, surtout des problèmes de santé qui pourraient survenir à tout moment loin de notre pays. Etant donné l’âge des enfants, la scolarité ne nous semblait pas très difficile à assurer nous-mêmes. Nous avons pris une foule de contacts avec des voyagistes et le projet a pris forme et nous a semblé réalisable de plus en plus.

Nous avons pris la décision de PARTIR

Et un beau jour, notre décision est tombée. Les choses se sont organisées très vite. C’était beaucoup moins compliqué que prévu. En fait, le plus difficile a été de prendre la décision de partir. Le rêve a commencé à prendre forme, nous allions vivre une aventure hors du commun qui resterait dans nos souvenirs tout le reste de notre vie.

Nos enfants allaient s’ouvrir à d’autres modes de vie, nous allions leur montrer le monde. Bien sûr ils étaient un peu inquiets de quitter leur foyer sécurisant et leurs amis. Mais nous étions sûrs et certains que la compensation serait plus que bénéfique. C’est dans la joie que nous avons partagé la préparation de ce très grand voyage. Les questions fusaient à chaque moment de la journée.

Le point noir était la tristesse et l’inquiétude des grands-parents. Nous avons tout fait pour les rassurer, leur avons expliqué les assurances maladie et rapatriement en cas de problème et les avons initiés à skype pour nous permettre de communiquer oralement et surtout visuellement.

Le grand départ

Nous avons décidé de progresser doucement vers d’autres civilisations. Nous avons donc commencé à visiter l’Europe, avec la découverte des différentes langues, ce fut l’occasion d’accentuer l’apprentissage surtout de l’anglais. Les enfants avaient déjà compris que cette langue serait essentielle pour la suite. Puis nous avons continué par les Etats Unis et leur gigantisme qui a émerveillé tout le monde.

Puis l’Amérique du Sud avec ses couleurs chatoyantes mais aussi ses grandes différences sociales. Par moments, la grande pauvreté a beaucoup choqué et fait réfléchir les enfants. Sur l’ensemble du continent asiatique, ils ont été confrontés à une très grande diversité culturelle, déstabilisante mais également incomparablement enrichissante.

Nous tenions ensemble un journal de bord quotidien où chacun consignait ses impressions et ses observations. C’était le moment d’échanger nos ressentis et de discuter de l’état du monde. Les programmes scolaires s’inscrivaient tout naturellement dans notre vécu. Aussi bien l’histoire, que la géographie, que la linguistique s’expliquaient encore mieux dans la réalité que dans les livres ! Aujourd'hui, nous postons notre petit billet sur http://maman-globe-trotteuse.com, nous en sommes très fiers et sommes disponibles si vous-mêmes souhaitiez avoir quelques réponses à vos questions !