avis-dma-assurance.net
Faut-il ou non se risquer dans une DMA assurance
20/06/2017

Signer une DMA assurance, ou une assurance Décès Mutilations Accidentelle, est commun de nos jours. Plusieurs ménages français se sont lancés à la recherche de la meilleure entreprise en ce sens. Mais pendant que certains se félicitent de cette initiative, d’autres s’en mordent plein les doigts. http://www.avis-dma-assurance.net apporte quelques explications sur les avantages et les inconvénients d’un contrat de ce genre.

Payer des cotisations pour rien

Il est vrai que signer pour une DMA assurance c’est risquer de payer des cotisations pour rien. Le fonctionnement même de ce genre de contrat est un inconvénient en soi. Et pour cause, les clients ne peuvent arrêter les mensualités. Ils ne bénéficient pas de réduction s’ils n’ont pas utilisé leur apport cette année. Et dans le cas où on penserait retarder les versements, les responsables de la société sont là pour rappeler qu’un manquement pourrait être considéré comme une rupture de contrat.

Pire ! Les charges qui sont imputées aux particuliers chaque mois peuvent servir à recouvrir les dommages d’un autre. Encore si on connaissait cette victime, la pilule passerait plus facilement. Mais généralement, le seul point commun est qu’on est couvert pour les mêmes accidents. Si la loi exige aux auteurs d’un fait dommageable de verser une indemnité, l’assurance DMA est plus ouverte d’esprit que cela.

Dans un concept d’entraide forcée et indirecte, les assureurs engagent les versements par ses clients pour le remboursement des frais d’un autre. Dans la plupart des cas donc, on est censé payer pour les faits d’autrui sans en être à l’origine ni en être la victime. Cette situation n’a pas manqué de provoquer la colère de certains contribuables.

Être couvert en cas de besoin

Mais attention, une DMA assurance continue de séduire. Et pour cause, si l’on paye pour les dommages causés par autrui, on peut aussi profiter de cette couverture quand on est victime. Ainsi, les mensualités plus ou moins chères ne sont pas trop demandées aux yeux de certains. Hospitalisation ? La DMA assurance assure la couverture des frais. Les assureurs peuvent même accorder une certaine somme pour la perte d’un membre.

Ce peut être un bras, un pied ou un œil, etc. Arrêt temporaire de travail à cause de maladie ? L’assurance prend en charge la survie du ménage. Les sociétés peuvent verser une partie des revenus mensuels pour aider à maintenir un certain niveau de vie. Décès d’un proche ? L’assureur peut non seulement couvrir les frais d’enterrement, mais il peut aussi verser un capital important à la famille.

Le but est de les aider à rester à flot après la perte de la principale source de revenu du ménage. Attention, si pour les blessures, les montants accordés varient en fonction de la gravité de la situation, pour un décès, le caractère accidentel de la chose est seule prise en compte pour la libération des fonds.