Une branche particulière pour une institution « sui generis »
Une branche particulière pour une institution « sui generis »
17/08/2017

Le droit de la famille est une branche importante du Droit civil. En effet une telle institution, reconnue comme le socle même de la société humaine mérite bien que l’on y consacre une certaine autonomie.

D’ailleurs, un nombre d’articles contenus dans le Code civil concernent uniquement les relations entre membres de la famille. Néanmoins, le législateur ne dédie pas à la famille une personnalité juridique. Le concept même de « patrimoine familial » n’est pas reconnu par le droit positif. Il est cependant impossible d’ignorer les droits et obligations, dont les personnes ayant une liaison parentale et leurs relations avec lest tiers.

Un droit qui régit les relations familiales

Le droit de la famille concerne donc toutes les situations liées au mariage et la filiation. Mari, femme, enfant ou parent, il renferme à la fois des libertés et des privilèges pour tout un chacun.

Cependant, certaines branches intéressent plus directement les gens que d’autres à l’exemple du divorce. Ce domaine a connu bon nombre de chamboulement, notamment avec la réforme de la procédure du divorce par consentement mutuel. On accorde donc plus de liberté aux époux quant à l’avenir de leur couple. Ils peuvent, d’un commun accord, rompre leur union devant un auxiliaire de justice : le notaire.

L’intervention d’un juge des affaires familiales n’est donc plus nécessaire. En effet, force est de constater que le rôle de ce dernier consiste à ‘trancher un litige. Or, avec le consentement des parties, il se contente d’entériner leur décision. Rien n’empêche donc de confier ce rôle à un notaire. En conséquence, pour une protection de vos intérêts légitimes, confiez-vous à votre avocat du droit de la famille à choisir avec prudence.

Se confier à un avocat spécialisé et expérimenté

En effet, les cabinets d’avocats se démultiplient aujourd’hui à une vitesse ahurissante. Et la majorité des nouveaux venus se spécialisent dans des domaines variés et autonomes du Droit, dont un bon nombre choisissent le droit de la famille. Néanmoins, mener un dossier d’une si grande importance que le divorce ou la filiation demande de l’expérience. Il ne faut pas se fier tout simplement à l’affirmation.

Il est recommandé tout d’abord de bien connaître celui à qui vous confiez votre sort. Désormais, il est possible de connaître tout le parcours et le domaine de prédilection d’un avocat sur un site professionnel.

De cette manière, vous n’aurez pas à visiter tous les cabinets que vous connaissez avant d’en choisir un. En outre ces sites vous permettent de recueillir les dernières informations sur un sujet déterminé. Cela vous oriente vers le spécialiste qu’il vous faut. Les avocats généralistes deviennent assez rares. D’ailleurs, il vaut mieux s’adresser à un professionnel qui se voue exclusivement pour une branche spécifique qu’un autre qui intervient de manière tentaculaire.